Alain BRUGNON

Il y a un an, je visitais les caves d’Alain Brugnon des champagnes M.Brugnon à Ecueil.

4 génération de vignerons au service de la champagne, et de  vins de caractère construit sur du pinot d’Ecueil, à quelques dizaines de mètres des chais,  de Chardonnay de Rilly la Montagne et de Meunier d’Ecueil et de Mont Saint Père.

Le tout est élevé 3 ans en cave après le vendanges. C’est une petite exploitation, loin des grandes maisons de l’avenue de Champagne à Épernay, nous avons été accueilli par la femme d’Alain BRUGNON.

La dégustation après la visite des vignes et des chais se fait autour d’une table dans une agréable simplicité.

Personnellement, je garde un souvenir ému du Brut Millésimé 2010.

Habitué à des champagnes plus standardisés, j’ai été touché par le parti d’un Champagne expressif, mûr voire mature, persistant, j’ai retrouvé des éléments de caractère que je n’associe pas naturellement au champagne.

Une adresse que je recommande pour une approche en toute simplicité de cette magnifique région.

 

 

Premier bouchon au Boulou

 

Plusieurs idées ce matin et un changement majeur, dans la première époque du roman, mon personnage qui n’a pas encore de nom a enfin un lieu de vie: Llauro. Llauro une commune française située dans le département des Pyrénées-Orientales, en région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Il a été la “capital” de la fabrication du bouchon de Liège. L’exploitation a commencé en 1800. Son expansion est la conséquence des ravages de la phylloxéra sur les vignobles avoisinants, On raconte que le premier bouchon a été utilisé par Dom Pérignon en route vers Saint-Jacques de Compostelle.

je connais bien Llauro d’y être monté en vélo, coincé entre la vallée de la Têt et du Tech, deux fleuves catalans que se jettent dans la méditerranée, il culmine à 511m et donne accès au col du Fourtou 646 m et le Xatard à 752 m. La région est magnifique, boisée, et les plaines regorgent de vignes et de cultures fruitières. Un peu en retrait de la côte elle reste préservée des dégâts de l’urbanisation côtière.